Publiée le 24 octobre 2017


M. Philippe Michel-Kleisbauer interroge Mme la ministre, auprès du ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur la réglementation relative à la protection des personnes et des biens face aux incendies de forêts. Face aux risques d’incendie, les maires sont responsables de la mise en place de la prévention du risque sur leur commune, d’une part, et de la gestion de la crise par leur rôle de directeur des opérations de secours. Ils doivent assumer la responsabilité pénale pour la lutte contre le feu de forêt (DFCI), la protection des habitations (DECI) et la santé des populations (potabilité de l’eau). Or pour les communes concernées par un plan de prévention des risques d’incendies de forêts (PPRIF), les normes de débit d’eau potable du réseau ne sont pas compatibles avec celles exigées pour les poteaux incendie alors que ceux-ci sont branchés sur le même réseau. Dans les secteurs d’habitat dispersé, les maires se retrouvent souvent dans l’incapacité d’assurer la limitation des temps de séjour et le respect des vitesses d’autocurage. En d’autres termes, les maires de ces communes ne peuvent pas garantir le débit minimal réglementaire des poteaux incendie tout en préservant la potabilité de l’eau. C’est pourquoi il souhaiterait connaître les intentions du Gouvernement en la matière et savoir s’il est envisagé d’adapter la loi aux réalités de ces territoires.

Question N° 2361 – Protection des personnes et des biens face aux incendies de forêts.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench