Journal de Marche N°92 – du 18 au 24 mai 2019

Journal de Marche N°92 – du 18 au 24 mai 2019

La Démocratie c’est le vote, sinon c’est la rue, la casse, la destruction et, par la violence, la disparition de tout ce que des générations ont construit avant nous..

Car, ne nous y trompons pas, la Révolution que certains appellent de leurs vœux, c’est le chaos. On sait comment cela commence, on ne sait jamais comment cela se finit. Ou plutôt si, par des destructions que nous n’aurons pas les moyens de surmonter, par des régressions de nos libertés et par des disparitions que nous regretterions.

Car la Révolution c’est la destruction à l’état pur, chacun se venge bassement de ses propres faiblesses, chacun s’en prend à ceux qu’ils croient responsables de son propre échec: les politiques, les journalistes, les syndicalistes, les médecins, les voisins ou finalement un membre de la famille dont la réussite a généré la jalousie.

Parce que depuis trop longtemps nous avons cultivé dans notre pays l’autojustification, c’est-à-dire la culture de l’excuse qui justifie nos erreurs, notre médiocrité, nos lâchetés.

Parce que trop longtemps dans notre pays nous avons laissé prospérer la jalousie, la haine de la réussite qui fait qu’un joueur de foot ou le gagnant du loto méritent plus que celle ou celui qui va entreprendre et faire travailler du monde.

Parce que le reste du monde ne nous attend pas et que cette évolution nous met à la croisée des chemins, alors votons.

Votons pour réengager le combat, pour éloigner le fatalisme et ne plus craindre nos forces. Ne plus avoir peur de défendre nos intérêts face aux puissances hostiles, d’être fiers de nos cerveaux capables de nous hisser aux premières places des nouvelles compétitions de ce monde.

Votons pour que les enjeux majeurs ne se décident plus dans la rue, dans les ronds points.

Votons ou disparaissons.