Journal de Marche N°89 – du 27 avril au 3 mai 2019

Journal de Marche N°89 – du 27 avril au 3 mai 2019

Débutée en Hongrie à Budapest à l’invitation de l’IED, l’institut Européen Démocrate, sur un séminaire avec des chercheurs universitaires sur les questions de manipulations et déstabilisations des démocraties au moyen des réseaux sociaux, la semaine était clairement placée sous le signe de la sécurité extérieure comme intérieure..

Avec Andrzej POTOCKI, José Felix MERLADET, Péter KREKO et Kamil GORYN, nous avons longuement échangé sur le pouvoir de déstabilisation des peuples au moyen des réseaux sociaux et de la question de la souveraineté numérique avant d’échanger avec un public hongrois très concerné par cette manipulation.

Le lendemain c’est au travers de la visite du centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) avec une partie de mes collègues de la commission de la défense et des forces armées de l’Assemblée nationale que mon travail sur les questions de sécurité nationale s’est poursuivi. Ce centre d’entraînement absolument unique permet à nos soldats de mieux se préparer aux missions extérieures de lutte contre le terrorisme, en milieu urbain, où les populations civiles sont systématiquement utilisées comme boucliers par factions qu’ils affrontent.

Sans lien de cause à effet, la semaine a été rythmée par un 1er mai pollué par des activistes d’extrême gauche venus, même de l’étranger, pour tenter d’imposer par la violence le changement de société auxquels ils aspirent, se livrant sans états d’âme à des destructions de biens publics et privés et agressions contre nos forces de l’ordre. Cette séquence doit nous conduire à nous interroger sur la pertinence de laisser depuis si longtemps de tels individus agir de la sorte sous couvert d’accointances intellectuelles et idéologiques avec une sphère d’influence politique. En tout cas, c’était pour moi l’occasion de rappeler ma ligne politique consistant à ne faire preuve d’aucun laxisme face aux casseurs si l’on veut laisser aux citoyens, organisés et corps intermédiaires ou non, ce droit fondamental de défiler dans les rues.

La venue dans le Var à Toulon du Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et du Secrétaire d’Etat Laurent Nunez aura été l’occasion d’échanger à ce sujet et de leur renouveler ma confiance comme mon soutien.

Cette séquence sur la sécurité intérieure et extérieure de notre pays va se poursuivre toute la semaine à Singapour avec mes homologues de la commission des sciences et technologies de l’Assemblée Parlementaire de l’OTAN sur le thème de la Cybersécurité avec au programme des rencontres avec des ambassadeurs de l’Alliance, des parlementaires du pays, des réunions au ministère des Affaires étrangères, de la Défense, à l’Agence des Sciences, de la Technologie et de la Recherche, l’agence de S&T en matière de défense et à BLOCK71, l’écosystème de start-ups des hautes technologies le plus dense du monde.