Les professionnels de la pensée malveillante qui ne savent que dénigrer, médire ou mentir pour exister, vous diront que les vacances parlementaires sont les vacances des, ou pour, les parlementaires. Mais non, la fin des travaux en commissions, en auditions et en hémicycle ne veut pas dire que nous ne travaillons plus. La suspension des sessions est l’occasion de passer plus de temps sur le terrain à la rencontre des corps constitués; pompiers, police, personnels soignants et des élus.

Ainsi cette semaine ai-je passé beaucoup de temps avec les maires de communes rurales du Var afin de les écouter et de les entendre dans les difficultés, ô combien nombreuses, d’exercer leurs mandats et de remplir correctement leurs fonctions.

Cette période estivale est aussi l’occasion de passer du temps avec toutes celles et tous ceux qui au cours de l’année viennent à notre rencontre lors de nos Forums Républicains, passionnés qu’ils sont par la chose publique et qui m’ont manifesté leur envie de s’investir lors des prochains renouvellements dans la politique locale. Ces rencontres sont particulièrement importantes car elles permettent de bien mesurer les motivations réelles de ces candidats à des fonctions électives et de prendre le temps de bien sonder les intentions réelles de chacun.

Car de la même manière que j’exerce le mandat de représentant de la nation que vous m’avez confié, sans relâche, en totale abnégation et de façon complètement intégrée dans les missions pour lesquelles j’ai été désigné, j’apporterai mon soutien aux prochaines élections municipales qu’à des listes de candidats honnêtes, travailleurs et courageux.

Cette notion de courage est aussi importante que les deux premières, car lorsque comme quand on réforme, on s’attaque à de très mauvaises vieilles habitudes et que l’on fait table rase de systèmes qui s’étaient instaurés au détriment du bien commun, on devient la cible de ceux qui ont beaucoup à perdre. Comme il leur est difficile de défendre des situations mal acquises, alors il ne leur reste plus qu’à démolir ceux qui osent, qui agissent, qui font.
Ainsi nous engageons nous qu’avec de réelles volontés, doublées de compétences et d’une réelle force de travail.

Car les plus gros chantiers qui nous attendent comme la protection de notre environnement, la lutte contre la dégradation climatique, contre le creusement des disparités sociales desquelles naissent la pauvreté et la sécurité des Français, ne pourront se faire qu’avec des compatriotes courageux et forts.

Cette semaine se termine avec une note d’encouragement tellement appréciable de Brigitte Bardot qui a adressé un message de sympathie au Journal de Marche que nous partageons avec bonheur avec vous tous qui nous lisez depuis 55 semaines!!

Merci Brigitte Bardot pour ce que vous faites, merci pour vos encouragements, merci à tous de nous suivre si régulièrement.

Catégories : Journaux de Marche

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench