La fête de l’Europe organisée chaque année au mois de mai est l’occasion pour moi de donner la parole à ceux que je rencontre dans mon quotidien et avec lesquels nous débattons.

Mon plaisir est immense d’accueillir au premier rang de ces compagnons de route Paul N Goldschmidt, ancien directeur à la Commission européenne, membre de Stand Up For Europe, qui nous délivre comme toujours un message d’espoir battit sur une analyse sans complaisance de la situation, ainsi que Jean Marie Beaupuy, ancien député européen.

Que ce numéro un peu spécial du Journal de Marche soit le point de départ d’un débat constructif entre nous.

Trop d’Europe ou pas assez d’Europe?

Il est intéressant de constater à quel point ceux qui au départ d’une discussion expriment une certaine hostilité, finissent par réclamer une autre Europe qui intervient plus ou “mieux”. Au fond, une Europe plus juste.

C’est de mon point de vue un excellent signe. Car cela veut dire que la plupart d’entre nous restons attachés à cette formidable idée et, la faire évoluer devient l’option.

Il est frappant de voir à quel point à Fréjus, cité où le FN fait ses plus gros scores et où la municipalité a enlevé le drapeau européen de ses frontons, la population reste attachée à cette institution comme à l’Euro.

Aussi, tous ensemble, devons nous travailler à l’élaboration de pistes sérieuses dont l’objectif serait de faire coïncider plus justement l’Europe avec l’idée que nos concitoyens s’en font.

La Grande Marche pour l’Europe est un bon moyen pour chacun d’y contribuer, je vous invite à nous y rejoindre.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench