La grande ambition affichée cette semaine par le Président Macron de faire du Français la langue la plus parlée sur le continent africain, voire dans le monde, est un grand motif de satisfaction tant elle repose sur une idée que je défends depuis longtemps.

Ainsi avais-je en juin 2016 écrit un édito qui trouve ici toute sa place :

“La francophonie est un lien merveilleux qui relie 275 millions d’êtres sur terre par leur langue maternelle; le français.

Présente sur tous les continents notre langue fait la force de notre capacité d’écoute des souffrances et attentes légitimes des peuples qui composent l’Humanité.

Grâce à elle la France tient une place particulière dans le monde et lui confère un rôle particulier dans la réussite du rattrapage du développement des pays les plus pauvres. Parce qu’elle a su dépasser par le haut les rancoeurs post-coloniales, qu’elle a une vision claire de l’Histoire et qu’elle ne s’épargne aucune vérité, la France garde la confiance de ses partenaires.

Parce qu’elle est avec l’Allemagne le moteur majeur de la construction européenne et qu’elle ne saurait remettre en question les formidables acquis de cette institution, la France doit plus que jamais apporter une réponse au niveau européen aux grands défis de ce monde, à savoir la lutte contre; la grande pauvreté, le dérèglement climatique et les radicalisations.
La francophonie doit redevenir pour nous le moyen de faire rayonner à nouveau notre influence dans le monde sur la résolution de ces questions majeures.

Elle peut offrir à nos concitoyens le formidable espoir d’épanouissement qu’ils recherchent.”

Philippe Michel-Kleisbauer.
Le 16 juin 2016.

Cette ambition nous devons tous la porter avec lui parce qu’elle est un moyen de lutter contre l’idée d’un renfermement sur soi qui domine depuis quelques années et qui paralyse le rayonnement culturel qui faisait la force et la grandeur de notre pays.

En nous ouvrant sur le monde, en nous ouvrant à nouveau aux autres, nous allons redécouvrir que cette politique est source de développement y compris pour nous même. Elle va nous permettre de remettre beaucoup d’idées reçues à leurs places et de constater qu’en France nous vivons bien et qu’il est important que nous permettions au plus grand nombre d’élever son niveau de vie, sa qualité de vie.

Ainsi chacun comprendra que le creusement de l’écart social est source de la plupart des maux de notre planète et qu’il nous appartient de toujours travailler à y remédier.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench