Journal de Marche N°29 – du 28 janvier au 3 février 2018

Les travaux de la mission parlementaire sur les évènements climatiques extrêmes sur le littoral métropolitain et ultramarin, présidée par ma collègue Maïna Sage, députée de Polynésie, se poursuit avec des auditions plus intéressantes les unes que les autres. Les chercheurs et scientifiques que nous recevons lors de nos entretiens nous offrent des éclairages importants que je ne pourrais que vous recommander de visionner sur le site de l’Assemblée nationale

Cette mission répond à la volonté du Parlement d’anticiper les nouveaux risques et de repérer les nouvelles zones vulnérables afin d’accroître la protection des populations touchées par les catastrophes naturelles ou industrielles et technologiques provoquées par de tels évènements. Elle s’est enrichie cette semaine par la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité nucléaire, dont la présidence a été confiée à Barbara Pompili.

Ainsi, vos députés ont marqué leur réactivité suite aux différents épisodes vécus ces dernières années. De ces travaux naîtront une série de propositions fortes pour la sécurité de chacun dans l’avenir. De sécurité il a été question aussi avec des séances de travail avec la commission de la défense et la ministre des Armées afin de mettre en place une répartition des travaux relatif à l’examen de la Loi de Programmation Militaire 2019-2025 qui va arriver devant le parlement fin mars. Cette loi tant attendue va pour la première fois offrir à nos forces armées un budget en constante et forte augmentation pendant les huit années budgétaires qui viennent. De mémoire, jamais un tel effort n’avait été consenti par la nation et jamais une LPM n’avait été autant à « hauteur d’homme » comme aime à le dire la ministre des Armées, Florence Parly.

Par ce texte, le président Macron va apporter la démonstration d’une majorité plus déterminée que jamais à corriger les erreurs du passé et remettre, une à une, à leur juste niveau, les politiques régaliennes de notre pays. C’est dans le respect clair et fidèle à cet engagement dans cette majorité qui oeuvre semaine après semaine au redressement de notre pays, que je resterai cette fin de semaine dans la capitale, afin d’accueillir avec quelques collègues une délégations ministérielle marocaine samedi et représenter le Président de l’Assemblée nationale au ravivage de la flamme avec l’Union Nationale des Combattants au pied de l’Arc de Triomphe dimanche.

Qu’il me soit permis ici de remercier une nouvelle fois François de Rugy, pour cette immense confiance par lui témoignée, de me désigner pour aller siéger au conseil d’administration de la Fondation de la Résistance.

Qu’il me soit permis aussi de partager cet honneur avec toutes celles et tous ceux qui me soutiennent dans ce combat pour une confiance retrouvée dans notre Représentation nationale.

Avec ma considération respectueuse pour chacun d’entre vous,