Actualités, Journal de Marche

Journal de Marche N°17 – Du 22 au 28 octobre 2017


La semaine s’est ouverte sur un séminaire consacré au “renseignement dans l’Etat” organisé par M. Pierre Bousquet, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme en présence notamment des directeurs de la DGSI, DGSE et du DGRM (Direction Générale de la Sécurité Intérieure, Direction Générale de la Sécurité Extérieure, Direction Générale du Renseignement Militaire). L’action de l’État en faveur de la lutte contre le terrorisme se fait sans relâche, mobilisant même les parlementaires suite à la loi de sécurité intérieure votée en septembre.

L’activité en hémicycle est elle très dense et continue à l’occasion de l’examen de la première partie du projet de loi de finances qui nous a conduit à siéger tout le week-end et se poursuit cette semaine avec l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale.

Ces débats, parfois fastidieux mais le plus souvent passionnants, peuvent être suivis sur le site de l’Assemblée Nationale www.assemblee-nationale.fr ou sur LCP www.lcp.fr pour ceux que cela intéresse. Ce rythme difficile est rendu plus compliqué par le travail en commission qui s’organise sur les mêmes plages horaires.

Le budget des Anciens Combattants, de la Mémoire et des Liens avec la Nation dont je suis le rapporteur pour avis, a été approuvé en commission mercredi matin après avoir achevé la trente quatrième audition mardi. Le faible nombre d’amendements finalement déposés par les oppositions tend à démontrer la justesse de ce budget. Il sera dès lors présenté et soutenu en séance plénière le 31 octobre prochain. Le rapport auquel figure tous les points sensibles aux associations que j’ai reçu est consultable depuis votre journal de marche.

Cette mission s’est enrichie par mes collègues qui m’ont chargé d’émettre l’avis du groupe MoDem sur le programme Gendarmerie en commission élargie sur la mission “sécurité”.

La fin de la semaine s’achèvera par l’assemblée générale des Maires du Var samedi qui sera pour moi l’occasion de retrouver les élus ruraux dont l’abnégation force le respect et par ma présence sur les marchés au plus près de vous.