Journal de Marche n°150 – du 27 septembre au 3 octobre 2020

Journal de Marche n°150 – du 27 septembre au 3 octobre 2020

Alors que certains se plaisent à déclamer aux quelques esprits aigris ou revanchards qui ne digèrent pas le changement de méthode qu’ils ne me voient pas sur le terrain, je continue à déployer une énergie considérable au service de nos concitoyens. Infatigable je poursuis ma mission, loin des médias locaux qui ont renoncé à relater mon action – même lorsqu’un membre du Gouvernement vient, à ma demande, à la rencontre des élus locaux afin de faire bénéficier notre agglomération du Plan de Relance.

En revanche, pour vous tous qui me faîtes l’honneur, le plaisir et l’amitié de suivre cette activité continue qui est la mienne sur les réseaux sociaux et ce journal hebdomadaire qui fête aujourd’hui sa 150ème parution, la réalité est toute autre.

Ainsi vous voilà les seuls témoins de mes rencontres avec notre population, nos acteurs locaux, nos entreprises, nos administrations, nos personnels soignants, etc. Vous êtes les seuls à pouvoir faire savoir à vos proches, vos amis, ceux qui fréquentent vos « murs » sociaux, que pas un instant n’est consacré à autre chose que le service de la Nation.

Vos partages, vos commentaires et encouragements sont pour moi une aide à la fois précieuse mais aussi le retour que c’est ce que vous attendiez d’un représentant au Parlement.

Cette semaine ne dément pas toutes les précédentes, auditions dans le cadre du rapport annuel que je rends au titre de la Commission de la défense et des forces armées sur le budget des anciens combattants, de la mémoire, des liens avec la Nation et des victimes des actes de barbarie de la Seconde Guerre mondiale, des auditions des plus hauts responsables de la sécurité de notre pays au titre de la Commission d’enquête parlementaire sur le maintien de l’ordre public dont je suis vice-Président, des rencontres avec les corps constitués de notre territoire, ou avec notre jeunesse, leurs enseignants ou tuteurs, nos élus locaux, en compagnie de notre Secrétaire d’État à la Jeunesse et à l’Engagement Sarah El Hary, mais encore avec l’équipe de Pôle Emploi, le Préfet et bien sûr, le lot de rendez-vous individuels au sein de ma permanence..

À la semaine prochaine et encore merci pour vos partages qui seuls donnent à savoir qu’ensemble, nous agissons au quotidien.