Journal de Marche n°142 – du 20 au 27 juin 2020

Journal de Marche n°142 – du 20 au 27 juin 2020

Après un détour par les chemins de la Mémoire à Verdun dans le cadre de la préparation de mon rapport sur la Mémoire et les Anciens Combattants pour la quatrième année consécutive, me voilà revenu dans l’Est Var, entre Provence et Rivièra.

Cette semaine qui était pourtant sous le signe d’un retour à la normale pour l’activité de l’Assemblée nationale a été consacrée à la poursuite des rencontres, sur place ou à ma permanence, des chefs d’entreprises, des acteurs sociaux ou médicaux, des services d’aide à la personne, de syndicats, mais aussi des maires élus au premier tour.

Cette activité intense et constructive même si elle n’est pas visible fait partie intégrante de l’activité parlementaire et permet de garder le lien avec nombre d’acteurs de la société comme c’était le cas cette semaine avec des jeunes médecins de SOS-Médecins, le président et le directeur général de la Mutualité Sociale Agricole, des membres du bureau de la Fédération des particuliers employeurs de France, ou les représentants pour la région Provence Alpes côte d’Azur de la CGT Santé

Même s’ils ne se déroulent pas tous avec la même tonalité, ces rendez-vous auxquels j’y consacre minimum 1h30 sont une occasion d’écouter et d’entendre, de comprendre et contre argumenter, afin de mieux se préparer aux débats parlementaires.

Pour ce qui concerne les élus locaux, comme Jean Paul Reggiani nouveau maire des Adrets de l’Esterel ou Liliane Boyer maire du Muy que je suis allé visiter dans leurs communes, les échanges que nous avons ne font que renforcer mon sentiment que nous devons leur redonner des pouvoirs que le temps a fait glisser vers des intercommunalités ou d’autres échelons.

Renforcé par le déroulement de cette crise que nous traversons, mon sentiment est que nous devons revenir vers nos bases démocratiques et républicaines dont la «commune» est la première.

Les débats qui vont s’ouvrir pour l’après Covid seront une excellente occasion de ramener ces idées au premier plan, comme la question du maintien à domicile dans le débat Grand ge qui est devant nous.

Dans l’attente, je continue mes visites sur le terrain qui enrichissent mes connaissances jour après jour.