Journal de Marche N°128 – Vendredi 20 mars 2020 – Point coronavirus

Journal de Marche N°128 – Vendredi 20 mars 2020 – Point coronavirus

Discipline. Ce maître mot qui désigne un concept que presque seule l’Armée connaît, du moins incarne. Car les militaires savent qu’il n’y a de victoire que collective.

Discipline de comportement d’abord. Même si les directives prises par les autorités supérieures ne sont jamais parfaites ou les plus optimales, elles ne peuvent produire d’effets que si elles sont respectées.

Alors qu’une très grande masse de nos concitoyens acceptent et respectent ces consignes dans le respect de l’unité nationale, de l’union sacrée, il en est toujours un certain nombre, rétif à toute contrainte, rebelle à toute mesure prise, intolérant à la moindre frustration pour s’en affranchir.

Ce mal français – un coup d’oeil rapide à la situation hors de nos frontières suffit à s’en persuader – qui a pris régulièrement des airs d’incivisme, de rébellion, de casse, de simulacre d’exécutions, se manifeste aujourd’hui encore alors que les circonstances sont plus graves que jamais.

Évidemment ce manque de solidarité nationale va donner lieu à des sanctions, mais il va inévitablement ouvrir un certain nombre de questionnements.

Discipline intellectuelle ensuite. Car dans ces circonstances dramatiques il en est encore qui sèment le trouble démocratique dans leur seul intérêt. Ceux qui ne souhaitaient pas que l’on remporte tout simplement les échéances municipales, ceux qui – les mêmes parfois – voudraient que l’on annule le premier tour.

Dans le Var, 111 équipes l’ont emporté au premier tour sur les 153 communes que compte le département. Félicitations à elles.
La légitimité, je ne la conteste. Quelle que fût la participation, elles seraient toutes arrivées en tête et dans tous les cas sauf arrangements de second tour l’auraient emporté.

Discipline dans le travail. Pour le parlementaire que je suis les moyens de télécommunication moderne étant le lot quotidien, rien ne change si ce n’est la prise de décision à distance avec nos collègues délégués en petit nombre pour siéger afin de se garder une ressource humaine suffisante en cas de pandémie.

Ainsi depuis le début de la semaine je me suis entretenu aux fins d’établir des remontées concrètes d’information avec le sous-préfet Eric de Wispelaere, la commissaire divisionnaire Béatrice Fontaine, le directeur de l’hôpital Frédéric Limouzy, le colonel commandant le SDIS83 Eric Grohin, le président sortant de l’agglomération Roland Bertora, le maire (réélu au premier tour) de Fréjus David Rachline, le maire (réélu au premier tour) de Saint-Raphaël Frédéric Masquelier​, le chef de file (élu au premier tour) des Adrets-de-l’Esterel Jean-Paul Reggiani, la maire (réélue au premier tour) du Muy Liliane Boyer, le président sortant des maires du Var (réélu au premier tour dans sa commune) Jean-Pierre Veran, le président des maires ruraux du Var (réélu au premier tour) André Guiol, le maire de Draguignan sous préfecture chef lieu d’arrondissement (réélu au premier tour ) Richard Strambio, le président de la CCI du Var Jacques Bianchi, le président de la fédération départementale du BTP Jean-Jacques Castillon, le président de l’Union Patronale de l’Est Var, le responsable Est Var du BTP Jean-Pierre Vilain, le secrétaire général de l’UPV Thierry Balazuc, des responsables syndicaux et des citoyens relais locaux…

Notre but à tous étant d’assurer sans relâche une chaîne humaine qui en responsabilité fasse union contre les effets de cette épidémie.