Journal de Marche N°107 – Du 12 au 18 octobre 2019

Journal de Marche N°107 – Du 12 au 18 octobre 2019

L’Assemblée Parlementaire de l’OTAN rassemble les délégations de chaque nation partenaire de l’Alliance transatlantique. Lors de la séance plénière qui s’est tenue tout le week-end à Londres nous étions six sénateurs, une députée européenne et huit députés à représenter la France. 

Dans un contexte où l’un des membres de l’Alliance qui est un de nos partenaires les plus actifs dans la lutte contre daech au Levant, profite d’une décision de non intervention des Américains pour attaquer les Kurdes, eux aussi solides alliés dans notre lutte contre le terrorisme, cette réunion était empreinte d’une gravité à son comble. 

Ajoutons à cela que le gouvernement britannique était l’hôte de ce rassemblement à la veille d’un discours de la Reine rappelant qu’outre-Manche, c’est le Premier Ministre qui conduit la politique du pays et décide de son avenir. 

Ces deux contextes internationaux des plus aiguës doivent pousser chacun à la vulnérabilité qui est la nôtre face à des revirements d’alliés dont on ne pensait pas qu’ils nous mettraient un jour dans une position délicate.

À la veille de l’examen budgétaire des crédits de la défense en hausse de 1,7 milliards par rapport à l’année dernière, conformément à la trajectoire que nous avons inscrite dans la Loi de Programmation Militaire que nous avons votée en 2017, ce contexte doit tous nous faire converger sur l’idée de renforcer l’autonomie stratégique de la France. C’est ce que nous avons plaidé cette semaine avec mes collègues commissaires à la défense lors des auditions que nous avons conduites.

Ce climat international dégradé doit aussi et surtout nous faire soutenir toutes les actions qui concourent au maintien de la Paix. Les relations internationales, la culture, le sport, les traités et accords commerciaux, sont autant de moyens qui lient les peuples au travers d’échanges et non d’affrontements. Sachons en préserver la pérennité.