Journal de Marche N°10 – Du 3 au 9 septembre 2017


Dans un contexte géopolitique dégradé, les Universités d’Été de la Défense (UED) réunissent l’ensemble du «triangle stratégique» formé par les institutionnels (la Ministre des Armées, la Secrétaire d’État, des députés et sénateurs membres de la commission de la Défense), les responsables opérationnels (États-majors), et les acteurs industriels.
Organisées par le CEIS, elles marquent pendant plus de trois jours la reprise des parlementaires membres de la commission de la Défense. Elles les confrontent, via des exposés et des démonstrations statiques comme dynamiques, aux réalités : face aux menaces actuelles, terrorisme islamique radical comme retour des Etats-puissances, il est impératif de pouvoir et savoir agir dans tous les espaces de batailles, mer, terre, air, espace, y compris espaces immatériels (cyber). Cet événement cherche à mettre en cohérence les moyens alloués avec les missions confiées, à donner des clés permettant de débattre sur les grands enjeux de défense (Loi de Finances Initiale 2018, Loi de Programmation Militaire, contrats opérationnels…).

C’est dans ce cadre que la Ministre Florence Parly a réaffirmé la montée en puissance voulue et annoncée par le Chef de l’État à l’Hôtel de Brienne le 13 juillet dernier : budget en augmentation de 1,8 milliards dès 2018 et une loi de programmation militaire 2019-2025 qui remontera le budget de La Défense à 2% du PIB.
Ainsi, notre majorité rompt avec plus d’une décennie de baisse des crédits et des effectifs pour donner à nos armées les moyens d’assumer les contrats opérationnels qui leur sont assignés, mais aussi à la France la crédibilité internationale que lui confère une défense puissante.

En outre, le Président Macron d’abord, puis la Ministre au cours des UED 2017, ont réaffirmé la mise en œuvre d’une revue stratégique de défense et de sécurité nécessaire si nous voulons maintenir notre outil au premier rang de performance et de technologie. L’industrie de la défense française faisant partie des fleurons de ce monde, lui donner une visibilité à long terme afin de lui permettre de maintenir sa capacité d’innovation et de recherche est une décision très attendue. Ainsi, les députés de la majorité présidentielle, à laquelle j’appartiens, ont montré au cours de ces journées de travail en profondeur qu’ils étaient acquis à la cause d’un investissement massif dans l’outil de défense.

Ainsi, chacun pourra comprendre et mesurer mon engagement dans les travaux de la commission de la Défense et des Forces Armées, dont l’impact sur notre sécurité et l’économie nous concerne tous.

Que cette lecture vous donne l’envie d’en savoir un peu plus et vous conduise à ouvrir les différents liens que nous vous proposons.