Journal de Marche N°71 – du 15 au 21 décembre 2018

Publié par Philippe Michel-Kleisbauer le

Telle une force de réaction rapide, la majorité a pris la mesure de l’urgence et n’a pas compté son temps pour mettre en œuvre les mesures annoncées par le Président Emmanuel Macron dans un discours sobre et humble.

Malgré des obstructions de pure forme au parlement de la part de ces députés habitués à déposer des amendements identiques en cascade afin de briller dans des classements stupides.

L’intervention même de Eric Woerth, le Président de la commission des finances, à l’encontre même de députés de son propre groupe à un sursaut républicain et de dignité dans les circonstances que nous vivons. Fidèle à mon habitude très ancienne qui m’a valu bien des attaques, j’aime à souligner lorsqu’un responsable politique a une attitude noble malgré les différents que nous pouvons avoir entre nous.

Cette attitude si elle était plus répandue permettrait une meilleure écoute et surtout une meilleure remontée des problèmes ainsi que des solutions.

Car aujourd’hui, comme je l’ai écrit dans l’édito du Journal de Marche n°67 le débat est pollué. Pollué par ceux qui viennent mêler leurs rancœurs ou jalousies personnelles aux vrais souffrances de ceux qui ne parviennent pas à boucler leurs mois. Pollué par ceux qui veulent abattre la Vème République et imposer par la force leurs délires totalitaristes au milieu de ceux qui se battent pour s’en sortir sans l’aide de personne mais sont englués dans une inflation administrative et fiscale.

Ainsi nous devons tous accompagner ces mesures d’urgence par une transformation de fond pourtant initiée lors des élections de 2017.

Vaste programme que nous déclinerons ensemble à compter de la rentrée afin de laisser chacun d’entre nous profiter de cette trêve des fêtes de Noël et d’entamer l’année nouvelle sur de nouvelles résolutions qui, espérons-le, nous conduira tous à adopter le langage de la vérité.

À toutes et à tous je souhaite de bonnes fêtes.

Catégories : Journaux de Marche