Journal de Marche N°57 – du 1 au 14 septembre 2018

Publié par Philippe Michel-Kleisbauer le

Avec ce grand rassemblement annuel que sont les Universités de la Défense, le départ de Nicolas Hulot du gouvernement, le départ de la présidence de l’Assemblée nationale de François De Rugy pour le ministère de la transition écologique et de facto, la désignation d’un nouvel occupant du «perchoir», la rentrée à été très politique.

Heureusement que les commissaires à la défense disposaient des Universités d’été de la Défense et d’une première audition en commission fort passionnante pour se replonger rapidement dans le travail de fond.

Ce grand rassemblement annuel que sont les Universités de la Défense organisées par la Compagnie Européenne d’Intelligence Stratégique (CEIS) est un rendez-vous incontournable pour tous les acteurs de la politique de défense. Pendant deux jours et demi, les plus haut cadres de nos forces armées, des entreprises de pointe et industries de l’armement, se retrouvent au contact de parlementaires spécialisés afin d’approfondir leurs connaissances stratégiques et renforcer les liens nécessaires à une action cohérente. L’occasion pour moi de retrouver, entre autre, certains des autres auditeurs de la première session conjointe de l’Institut National des Hautes Études de la Sécurité (INHSJ) et de la Justice et de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale (IHEDN) sur la «souveraineté numérique et cybersécurité» à laquelle, mon collègue Jean-Michel Mis et moi-même avons été désignés par le Premier Ministre dans le but d’approfondir et parfaire nos connaissances en la matière.

La commission de la défense aura, elle, été l’occasion de travailler sur la gestion des crises et risque majeurs avec le préfet Jacques Witkowski, directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises. Un retour d’expérience sur les incendies qui, cet été, ont frappé la Grèce, le Portugal et la Suède, pour constater que le modèle français, unique, constitué par un duo décisionnaire composé d’un Commandant des Opérations de Secours (COS) et d’un Directeur des Opérations de Secours (DOS) fera école tant son absence dans ces pays a fait défaut.

Le retour en circonscription jeudi matin aura été l’occasion d’enchaîner les rendez-vous avec des acteurs importants de l’administration et de l’économie locale, puis aux côtés de mes collègues parlementaires à l’occasion d’un dîner républicain avec le Premier ministre Edouard Philippe en visite dans le Var. Des séminaires aussi avec les cadres et militants du Mouvement Démocrate et de la République En Marche.

Enfin, la première Consultation Citoyenne de cette nouvelle saison aura été l’occasion de donner la parole à nos compatriotes sur l’Europe et les nouvelles orientations que la France apporte à cette formidable institution.

Le temps pour moi de retourner dans la capitale et de débuter une nouvelle semaine en allant au contact de nos soldats engagés sur des théâtres d’opérations difficiles afin de défendre les valeurs de paix et de liberté incarnées par la France.

Catégories : Journaux de Marche