CP du vendredi 28 Juillet 2017

«Oh temps suspend ton vol»
Jamais «le lac» de Lamartine n’est autant revenu à mon esprit que ces dernières semaines.Des séances en hémicycle où les heures s’égrainent du matin au crépuscule cher à Victor Hugo, pour d’un texte un seul, tenter de redonner à nos concitoyens «Confiance en la vie politique». En passant par les travaux préparatoires d’un budget qui rend intemporel les évènements les plus tragiques du siècle écoulé. Avec des incendies qui en profitent pour ravager cette terre natale qui nourrit ma force, jamais le temps ne m’avait ainsi abandonné.

« Oh temps suspend ton vol » et dépose moi sur une aire de laquelle je pourrai encore observer à loisir!

Ceux d’entre vous qui se passionnent pour le débat public et suivent les travaux du Parlement sur le site de l’Assemblée Nationale ou la chaîne parlementaire peuvent constater que la longueur des débats en hémicycle comme en commission prennent une place prépondérante dans l’agenda du député. Les débats concernant les lois de régulation de la vie publique, qui vont se tenir bien au delà du délai initialement prévu, sont d’une richesse qui n’a d’égal que la dureté des échanges.

Au fond, se trouve la volonté de mettre tout de suite en œuvre des promesses largement dispensées au cours des mois de campagne. Sur la forme, se trouve les difficultés de ne rien rater des débats et des commissions qui se tiennent en même temps, comme les frustrations d’un cadre trop limité en définitive pour proposer, amender, débattre. Le résultat est une situation qui absorbe une énergie considérable qu’il va falloir pourtant conserver jusqu’au bout. Aussi mon engagement pris durant la période électorale de me consacrer corps et âme à cette mission prend ici tout son sens. La très belle mission qui m’a été confiée de rapporter le budget des Anciens Combattants, de la politique de Mémoire et des liens avec la nation, nécessite un long travail d’auditions des intervenants, d’analyse et de synthèse jusqu’au mois de novembre.

Les prochains numéros de mon Journal de Marche reviendront en détail sur le déroulement de ce processus à commencer par quelques notions sur les règles et le déroulement des questions budgétaires afin de vous permettre de mieux suivre les travaux d’une Assemblée Nationale aussi assidue que renouvelée.

C’est dans un tel contexte que se pose la cruelle problématique d’arbitrer entre des invitations toutes légitimes à vous retrouver sur le terrain régulièrement et les obligations de la charge, elle prend une tournure plus lourde encore lorsque les seules images qui me parviennent sont celles d’un désastre écologique et humain provoqué par les feux de forêt. Ils sont la réplique d’une situation de crise que nous avons vécue en 2003 et nous replongent dans une profonde tristesse que nous espérions ne plus éprouver, hélas.

La session exceptionnelle prenant fin le 10 août nous aurons alors l’occasion de nous retrouver afin d’échanger sur tous ces sujets.

Dans l’attente je vous renouvelle ma considération respectueuse et mon dévouement.

Philippe Michel-Kleisbauer

À Paris, le Vendredi 28 Juillet 2017.